DKN Technology
L'utilisation

 

SOMMAIRE

A L'origine
Simplicité d'utilisation
Le fonctionnement
Contre-indications




A l'origine

Utilisées dans un premier temps il y a 30 ans par les astronautes, les plateformes vibrantes sont désormais présentes dans le domaine de la physiothérapie et dans le sport de haut niveau. la terre vue de l'espace

Développé pour les cosmonautes russes dans les années 60 afin de résoudre le problème majeur de la vie en apesanteur à savoir la dégénération de la masse osseuse et musculaire, cette méthode d’entraînement sera par la suite utilisée dans les années 70, durant les Jeux Olympiques de Moscou par les entraîneurs russes qui mettront en avant la possibilité de gagner en force et en souplesse grâce aux vibrations mécaniques. Cette hypothése sera confirmé en 1976 par des médecins russes, le Dr Nazarov et le Dr Issurin et plus récemment par de nombreuses études scientifiques notamment par celles de l’éminent physiologiste italien, C. Bosco, qui qualifie la gymnastique vibratoire comme une méthode d’entraînement révolutionnaire.


Cette méthode d’entraînement très en vogue actuellement dans les centres de bien-être et de beauté est utilisée depuis près de 10 ans dans les clubs sportifs professionnels et les cabinets médicaux à la pointe. La vibrotonie (entraînement par vibration) est désormais largement répandue chez les sportifs professionnels (skieurs, footballeurs, rugbymen, sprinteurs,…). Ce type d’entraînement permet de faire travailler toutes les masses musculaires du corps en profondeur dans un laps de temps réduit comparé à un entraînement traditionnel (Gain de temps estimé à 80%).

Découvrir Les avantages

Simplicité d'utilisation

L’utilisation est très simple : La personne monte sur la plateforme et sélectionne le programme qu'elle veut exécuter pour entraîner une partie spécifique du corps ou tous les groupes musculaires (Whole body). Elle prend alors sur la plateforme les diverses positions qui sont mentionnées dans le manuel d'utilisation ou qui figurent directement sur l'écran de la machine.
L’entraînement peut alors commencer.

LE FONCTIONNEMENT

Le bon fonctionnement d'une plateforme dépend de facteurs techniques :
la fréquence en Hertz (correspond aux nombres de vibrations par seconde),
l’amplitude en millimètres (c’est la hauteur de déplacement vertical du plateau),
l’accélération, la durée et l’angle articulaire (en degrés).

Le plateau produit une vibration par laquelle l’énergie est transférée depuis la plateforme vers le corps. Lorsque vous êtes debout ou en contact avec le plateau, votre corps s’adapte automatiquement aux vibrations. Ce stimulus mécanique produit un réflexe d’étirement involontaire, le « réflexe myotatique » qui, selon la fréquence sélectionnée, se traduit par une contraction énergique des muscles.
En d’autres termes, le cerveau réagit aux vibrations produites par la plateforme en activant les fibres musculaires. La où les méthodes traditionnelles d’entraînement atteignent 40 à 60% de la fibre musculaire, la vibrotonie, elle en atteint 100%. Dès les premiers exercises sur la plateforme les effets de la vibration se font nettement sentir: les muscles se contractent, la fréquence cardiaque s'élève légèrement et la circulation sanguine augmente. Après quelques séances, les structures osseuses se renforcent, la sécrétion d'hormones (GH et testostérone) augmente, le métabolisme et la consommation de calories s'élèvent et les systèmes nerveux central et périphérique sont stimulés. Une session de travail dure en moyenne 20-25 minutes. Il existe plusieurs type de protocole en fonction de l’objectif que vous souhaitez atteindre (renforcement musculaire, affinement de la silhouette, tonification, reduction de la masse graisseuse,…) ces protocoles d’entraînement vous sont proposés sur notre site internet ainsi que dans nos brochures de formation. Des études (source : C. BOSCO et Coll.; Biology of Sport, 15,3,157-164, 1998) ont montré que dix jours d'utilisation à raison de 10 min/jour suffisent pour obtenir une augmentation très nette de la force explosive. En général, même pour les utilisations non sportives, on conseille généralement d'utiliser la plateforme vibrante trois fois par semaine pour obtenir rapidement des résultats visibles.




Explication du schéma :
La stimulation mécanique génère des forces d’accélération dans le corps. Ces forces provoquent l’allongement des muscles.
Ce changement d’état est perçu par le muscle. Les récepteurs musculaires transmettent un signal au cerveau qui renvoie  aux muscles concernés un message leur indiquant de se contracter, d’où le concept de contractions musculaires involontaires.


Le processus est le suivant :
1. Stimulus : le plateau vibre, vos muscles s’adaptent à ces vibrations
2. Récepteurs : les récepteurs dans les muscles remarquent ce changement de longueur et envoient un message au cerveau.
3. Moelle épinière : le message est transmis par la moelle épinière jusqu’au cerveau.
4. Cerveau : la réponse à ce stimulus sensoriel est une contraction directe du muscle étiré.

Bien entendu, ce processus n’est pas directement perceptible puisqu’il s’effectue entre 20 et 50 fois par seconde en fonction de la fréquence choisie.

haut de page

Contre-indications

Nous vous conseillons toujours de consulter votre médecin généraliste avant de commencer un programme sur ce type d’appareil.
Les recherches dans le domaine de la vibration globale du corps ou Whole Body Vibration (WBV) indiquent que ce type de thérapie peut être bénéfique dans de nombreux cas.
Cependant si vous êtes concerné par l’une des contre-indications suivantes, il est impératif d’en parler à votre médecin généraliste avant de commencer un programme d’entraînement avec les plateformes vibrantes DKN-Technology.

Merci de ne pas utiliser les plateformes vibrantes DKN- Technology ou autres appareils de vibration totale du corps si vous êtes atteint de l’une des affections suivantes :

Contre-indications absolues

• Inflammations aiguës, infections et/ ou fièvre
• Arthropathie ou arthrose aigues
• Migraine sévère
• Plaies récentes (blessure ou intervention chirurgicale)
• Implants dans la colonne vertébrale
• Thrombose veineuse profonde, aiguëe ou chronique, ou autres affections trhombotiques
• Pathologies aiguës des disques, spondylose, spondylolisthésis ou fractures
• Ostéoporose severe avec densité de masse osseuse inférieur à 70 mg/ml
• Spasticité (après AVC / lésion de la moëlle épinière)
• Tumeurs métastasiques situées dans le système musculo-squelettique
• Etourdissements ou vertiges de position
• Infarctus aigu du myocarde
• Ou si vous vous inquiétez de votre santé physique !

Contre-indications relatives
• Grossesse
• Épilepsie
• Calculs biliaires, rénaux ou de la vessie
• Rhumatismes articulaires et arthrose
• Insuffisance cardiaque
• Arythmie cardiaque
• Troubles cardiaques (après infarctus du myocarde)
• Implants métalliques ou synthétiques (par ex., pacemaker, prothèse de valve cardiaque,
  endoprothèse récente, implants neuronaux ou stérilet récemment placé)
• Douleur dorsale chronique (après une fracture, des pathologies des disques ou une spondylose)
• Diabète sucré sévère avec acrosyndrome ou neuropathie
• Tumeurs (à l’exception des metastases situées dans le système musculo-squelettique)
• Spondylolisthésis sans glissement
• Troubles de circulation artérielle
• Insuffisance veineuse avec ulcère crural (ulcus cruris)
• Oedème lymphatique
• Cicatrices post-opératoires
• Polyarthrite rhumatoïde sévère
haut de page